Intelligence Artificielle et Expertise

L’intelligence artificielle envahit aujourd’hui tous les secteurs d’activité. La Justice n’est pas en reste, mais, pour l’instant, l’irruption de l’IA dans ce domaine semble limitée au domaine des magistrats et des avocats, avec en particulier des questions sur l’accès aux données de justice et sur la possibilité qu’apparaissent des outils de résolution de conflits partiellement ou entièrement fondés sur l’IA : l’IA va-t-elle se substituer aux acteurs habituels de la Justice ?

La question peut aussi se poser pour les experts, avec deux éclairages complémentaires pour cette question. D’une part, l’IA peut-elle contribuer dès aujourd’hui au travail de l’expert ? Peut-elle un jour s’y substituer ? Mais d’abord, sur quels ensembles de données pourrait-elle s’appuyer ? Quid de sa qualification ? Comment se traduisent dans ce cas les exigences d’impartialité ?

D’autre part, l’IA, au fur et à mesure qu’elle se répand dans de nombreux secteurs d’activité, va-t-elle devenir aussi un objet d’expertise ? Cet objet sera-t-il différent des domaines déjà couverts par les nomenclatures : automatismes, internet, logiciels et matériels, télécommunications et réseaux … ?
L’EEEI souhaite lancer une réflexion sur ces sujets. Si vous êtes intéressés, merci de vous signaler à : r.ranquet@experts-institute.eu et rejoignez le groupe LinkedIN dédié à ce sujet.

Robert Ranquet

Vice-Président